Le faire ou mourir - Claire-Lise Marguier

Note : 8/10

Résumé

Damien Decarolis est un garçon en avance sur son temps, sur-doué et trop sensible. Incompris par son cercle familial, il se sent obligé de se fondre dans la masse et prend beaucoup sur lui. Trop même. Un jour, alors qu’il se fait tabasser par des jeunes de son lycée, Samy vient le secourir. Une amitié entre les deux garçons se tissent immédiatement.

Le père de Damien ne tolère pas du tout leur relation; il juge Samy de « lopette gothique » et l’estime comme mauvaise fréquentation. Un comportement qui ne fait qu’accroître le mal-être de Damien. Sauf qu’un sentiment inattendu va lier puissamment les deux jeunes et ils ne pourront plus vivre l’un sans l’autre…

Comment cette nouvelle relation va-t-elle être acceptée ? Damien va-t-il supporter ce poids qu’il n’arrive pas à exprimer ?

« Il y a le ciel au-dessus de moi, mais je ne le vois pas. Moi j’ai toujours vu ce qui est sombre, ce qui est noir et effrayant, les monstres sous le lit, les fantômes dans le placard, la mort à l’angle de la rue. »

Mon avis

Dérangeant. Ce livre m’a beaucoup perturbée, il m’est resté en tête quelques jours après ma lecture. J’avais besoin d’y réfléchir encore, d’essayer de comprendre… Notamment parce que nous sommes confronter à un choix. Et je n’ai pas su choisir. Je m’en tiens à votre avis si vous avez lu ce roman, avez-vous compris si une option était plus vraisemblable que l’autre ? Par ma part, je n’ai pas su déceler un indice ou me décider… (même si j’ai du mal à croire au Happy End)… Je ne vous en dis pas plus !

C’est comme un journal intime, Dam exprime par l’écriture les émotions qu’il n’arrive pas à expliquer par la parole. Il nous tutoie par des « je te jure », pour appuyer ses propos, comme s’il avait peur de ne pas être cru. Comment ne pas être touchée par ce personnage incompris, très intelligent et émotif…

La première partie du livre est plutôt lente, l’auteur nous fait comprendre à quel point la souffrance de Dam est puissante, que son entourage l’empêche d’être lui-même et cela le rend introverti, peureux et indécis. J’ai ressenti un sentiment de révolte, une envie de secouer ce personnage pour l’aider à tout prix… Mais ce rôle est celui de Samy, un personnage à l’opposé de Dam; il dit ce qu’il pense, ce qu’il ressent, n’a pas honte d’être ce qu’il est… Deux personnages qui se complètent à merveille…

La seconde partie est, par contre, très rythmée, il m’a été difficile d’interrompre ma lecture tant nous sommes tenus en haleine. Les événements se succèdent très vite et des émotions de haine, de compassion et d’horreur s’entremêlent…

Le seul bémol a été, pour ma part, les dialogues. Ils sont difficiles à suivre, l’auteur utilise des « il a dit, j’ai répondu que etc. », ce qui les rends un peu confus. Pourtant c’est exactement ce que nous ferions dans un journal intime… Mise à part cela, le style d’écriture est… sublime et poignant !

Un roman que je vous recommande donc vivement, mais attention, je ne sais pas dans quel état vous serez à la fin de votre lecture 🙂 !

« Samy, il fait une philosophie de dire ce qu’il pense et ce qu’il ressent. Il a drôlement de cran, lui. Il est à l’aise avec ça. Jamais honte de rien. Il prend chaque pensée après l’autre, il gère, il a l’air heureux. »

Détails & Auteur

Edition : Rouergue – Page : 104 pages

Lien Amazon Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*