My absolute darling - Gabriel Tallent

Note : 9/10

Résumé

A 14 ans, Turtle vit seule sous la coupe de son père charismatique et abusif. Il lui apprend à manipuler les armes et à se défendre en toutes circonstances, même les plus abjectes. Si bien qu’elle se forge une carapace où personne ne peut l’atteindre, elle arpente seule les bois, trouve refuge sur la plage ou nettoie sans cesse ses pistolets…

Misogyne et solitaire, Turtle ne crée aucun lien social, ses relations scolaires sont conflictuelles. Mais tout va basculer le jour de sa rencontre avec Jacob, un jeune lycéen blagueur. Poussée par cette amitié naissante, elle décide alors d’échapper à son père et plonge dans une aventure sans retour où elle mettra en jeu sa liberté et sa survie.

C’est ça, le courage. Prendre ta putain de vie en main, quand ça semble la chose la plus difficile à faire.

Mon avis

Ames sensibles, veuillez vous abstenir, ce livre va nous mettre dans tous vos états et va vous retourner le coeur. J’ai encore du mal à m’en remettre, c’est pour vous dire.

Les personnages principaux, Turtle et son père Martin, possèdent une telle force de caractère, une telle puissance, nous sommes confrontés à un duo qui s’aiment plus que tout mais qui se détruisent au plus profond d’eux-même. Certaines scènes sont déchirantes et vous prend aux triples, celles des viols notamment, elles sont heureusement très courtes mais tellement explicites…

Martin, ce psychopathe manipulateur que Turtle ne peut qu’aimer malgré toutes les violences qu’elle subit. C’est là tout le maniement psychologique auquel elle est confrontée, les sévices sont suivis de gestes d’amour, par le surnom qu’il lui donne « Croquette », les « je t’aime » etc.

Les réactions de Turtle sont d’une maturité stupéfiante, elle garde tout pour elle, garde tout ce poids sur ces épaules, se sacrifie pour protéger ses proches de ce père possessif. Elle n’a qu’une seule idée en tête : survivre et sauver son entourage.

Le début du roman m’a paru assez lent avec énormément de descriptions sur la nature comportant certains termes d’herboriste assez spécifiques. Mais ne vous arrêtez pas à cela car pour la fin c’est tout le contraire, il y a un tel rythme qu’il m’a été difficile de me détacher du livre (même la fatigue n’y faisait rien) !

Pour résumé, j’ai adoré cette lecture mais je ne vous la recommande pas si vous êtes sensibles aux violences. Sinon, lancez-vous et vivez cette expérience ! N’hésitez pas à me dire en commentaire ce que vous en avez pensé, ça fait toujours plaisir d’échanger avec vous 🙂 !

Elle trouve le bonheur juste à la lisière de l’insoutenable. Elle sait que cela ne durera pas et elle pense, N’oublie jamais, Turtle, comment c’était, ici en son absence. Tu dois t’accrocher de toutes tes forces à ce sentiment, à quel point il est bon. Souviens-toi comme tout semblait propre et agréable. Aucune pourriture dans tout ça. . Mais aussi, pense-t-elle , à quel point c’était dur. Rien n’est plus difficile que le contact permanent et incessant avec ton propre esprit.

Informations

Edition : GALLMEISTER – Collection : America – Auteur : Gabriel Tallent – Traduction : Laura Derajinski – Pages : 453

Lien Amazon

Chroniques similaires

Rendez-vous sur Hellocoton !

Lectures similaires :

Total
4
Shares

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*