Manger l'autre - Ananda Devi

Note : 4,5/10

Résumé

Une jeune adolescente, née obèse, mange, grossit et s’isole. Sa mère s’enfuit, horrifiée par son enfant. Ses camarades de classe la photographient sans répit pour nourrir le grand Œil d’internet. Son père, convaincu qu’elle aurait dévoré in utero sa jumelle, cuisine des heures durant pour nourrir « ses princesses ».

Seule, effrayée par ce corps monstrueux, elle tente de comprendre qui elle est vraiment. Quand elle rencontre par accident l’amour et fait l’expérience d’autres plaisirs de la chair, elle semble enfin être en mesure de s’accepter. Mais le calvaire a-t-il une fin pour les êtres « différents » ?

Ceux de mon âge, eux, n’écoutent plus que leur bavardage puéril, ne regardent plus que leur propre image démultipliée, leur hypnose, leur ivresse, leur obsessions égocentriques, ou bien ils se livrent à des luttes assassines qui leur donnent une impression de pouvoir là où ils n’en ont aucun.

Mon avis

Ce livre avait pourtant tout pour me plaire. Les thèmes abordés sont intéressants, le style d’écriture est bon… et pourtant, ça a été une énorme déception !

Effectivement, les 3 thèmes principaux m’ont attiré :

  • Les travers de l’obésité morbide
  • Le harcèlement scolaire
  • La haine sur les réseaux sociaux

J’étais donc persuadée de tomber dans le mille avec cette lecture mais dès les premières pages, la noirceur que dégage ce livre m’a glacé le sang. Du début à la fin, nous nous retrouvons face à de l’autoflagellation. Le personnage principal ne se fait que des reproches et encore des reproches, sur son corps, sa personnalité, la vie… C’en est à devenir dépressif… ! C’est certainement voulu par l’auteur mais je pense qu’un peu de positif aurait fait du bien à ce roman.

Le harcèlement scolaire, la haine sur les réseaux sociaux sont bien traités, on ressent très bien son désarroi face au harcèlement qu’elle subit au quotidien. Mais cela développe en elle une haine inconsidérée sur les personnes de corpulence « normale ». Les jugements corporels m’ont énormément dérangés, qu’une personne soit maigre ou ronde, les jugements ne sont pas les bienvenus, cela va dans les deux sens…

Le seul point positif est le style d’écriture de l’auteur, je l’ai trouvé très bien écrit, certains paragraphes sont très beaux. Mais encore une fois, le côté glacial est perturbant. Je n’avais qu’une seule envie : fermer ce livre avant de finir complètement déprimée… !

Pour résumé, ce n’est pas un livre que je vous recommanderai… les différents messages que cherche à faire passer l’auteur sont très bons mais cela n’a pas du tout fonctionné sur moi, bien au contraire, cette lecture m’a agacée…

Le monde virtuel est anonyme. derrière des symboles binaires, on peut cracher son fiel sans aucune crainte. Il nous a libéré de nos entraves morales.

Informations

Auteur : Ananda Devi – Edition : Grasset – Page : 224

Lien Amazon

Chroniques similaires

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*